Actualités

En guerre contre les pirates !

Les produits portant la mention ebm-papst ne sont pas tous fabriqués par ebm-papst. Ralf Duckeck, directeur de la propriété intellectuelle chez ebm-papst, répond à quelques questions à ce sujet.

Ralph Duckeck, Directeur de la propriété intellectuelle chez ebm-papst (Photo | ebm-papst)

M. Duckeck, quel est votre rôle en tant que directeur de la propriété intellectuelle de l'entreprise ?
Avec mes sept collaborateurs, nous nous occupons de toutes les tâches liées à la protection des brevets, des modèles et des marques. Cela inclut la poursuite des violations de brevets. Je veille à ce que les produits ebm-papst contrefaits soient retirés du marché et ne portent pas atteinte à notre bonne réputation.

Comment cela fonctionne-t-il exactement ?
Nous travaillons en collaboration avec une agence appelée CorSearch, dont le logiciel - qui utilise également l'intelligence artificielle - parcourt Internet à la recherche des produits ebm-papst. Le logiciel adaptatif reconnaît les contrefaçons, qui se retrouvent ensuite sur une liste. Nous examinons cette liste et décidons quelles annonces doivent être supprimées.

Combien de contrefaçons poursuivez-vous régulièrement ?
En collaboration avec CorSearch, nous avons examiné environ 70 000 annonces en ligne en 2021. Parmi celles-ci, le logiciel nous en a signalé 60 000 comme étant des contrefaçons potentielles et 42 080 ont été supprimées.

Y a-t-il parfois des fausses alertes ?
C'est assez rare, mais cela arrive. Nous avons eu une fois un cas où un stagiaire avait placé des photos de marchandises contrefaites dans une offre sur Internet. Cependant, lorsque nous avons vérifié, nous avons constaté que le commerçant était autorisé et que les photos avaient été envoyées par inadvertance.